Gilles Clément jardinier, le jardin en mouvement, je jardin planétaire et le tiers paysage.

Ville de résistance : Mouans-Sartoux



Suivant une politique écologique et sociale équilibrée la Ville de Mouans-Sartoux , dotée d'une équipe municipale exceptionnelle , fait la démonstration qu'il est possible de développer en France un mode de vie harmonisé autour d'un coeur de ville habité (et non muséifié). Où cohabitent tous les représentants de la société sans que l'un d'eux soit rejeté , où la culture , à travers différentes manifestations telles que le festival du livre , répond à une haute exigence en demeurant accessible et partagée , où tout n'est pas donné à la seule voiture , où le service public semble encore signifier quelque chose (une ligne ferrée a été remise en circulation) , où la gestion de l'eau , retirée aux grands groupes , procède d'une économie intelligente etc...

Je suis honoré d'avoir été invité à participer à la réhabilitation du parc du chateau, devenu centre d'exposition dédié à l'Art Concret , lieu de manifestation et d'accueil , espace public privilégié en centre ville .

lien permanent

frtoen

Les jardins de résistance



Deux projets actuels se rapportent à l'esprit de résistance en accord avec les dispositions du jardin planétaire .

Le premier , réalisé , répond à une commande artistique pour la biennale d'art contemporain de Melle (Deux-Sèvres) . Inauguré le 23 juin , ce jardin , prévu pour être durable , se compose d'un jardin d'eau - micro-lagunage faisant référence à la nécessité de traiter les eaux polluées de cette région et d'instruire un programme de gestion agricole respectueux de l'environnement -et d'un jardin d'orties à proprement dit . Celui-ci , taillé dans une plage existante d'Urtica dioïca , comprend une plateforme et un bassin où l'on peut réaliser le purin d'orties . Le purin , distribué gratuitement est utilisé en jardinage biologique pour renforcer l'immunité des végétaux , éviter les traitements et les pesticides . Interdit par une loi inique dite" d'orientation agricole" - en réalité une loi de confiscation du bien commun - le purin est classé parmi les produits "non homologués" c'est à dire privés de libre circulation , de commerce et de publicité . Il en va ainsi de tous les produits annexes , en majorité d'origine artisanale et biologique . Un amendement voté en décembre 2006 est censé lever les interdits . En juillet 2007 aucun décret d'application de cet amendement ne voit encore le jour .

Le second est à l'état d'étude . Il répond à une demande de Renato Soru , président de région en Sardaigne , gouverneur de Cagliari . Soru décide de faire appliquer une récente loi de protection des sites historiques (2004) encore jamais utilisée en Italie . Il fait arréter les travaux entrepris au bénéfice des promoteurs immobiliers et des propriétaires , nous demande un projet suite à la lecture du Manifeste du Tiers Paysage traduit en italien .
La transformation en parc de la colline de Tuvixedu à Cagliari correspond à un projet de déprivatisation d'une ampleur exceptionnelle en Europe . Il annonce une politique novatrice complètement à l'opposé des politiques actuellement pratiquées en France et ailleurs en occident où le système de privatisation est considéré comme seule issue à la crise économique , la notion même de crise ne pouvant concerner aux yeux de certains que les problèmes stricts de l'économie .

lien permanent

frtoen

COMMUNIQUE

Par son vote du 6 mai 2007 la France a choisi le projet qui nous engage tous dans la mécanique de destruction de la planète :

-où la santé des entreprises prime sur la santé des individus.

-où la population assujettie à la Bourse règle son action sur les fluctuations du marché.

-où le CO2, coté en Bourse par le biais des droits à polluer, devient une valeur sûre.

-où la pollution en général est une monnaie d’échange.

-où le développement durable sert de caution aux pratiques non écologiques.

-où l'on instaure le biocarburant issu de cultures dévastatrices, exigeantes en intrants polluants, constituées de plantes manipulées génétiquement, excluant la diversité de territoires immenses et monotones, en laissant entendre qu'il s'agit d'actions respectueuses de l'environnement.

-où la question du transport et de ses pollutions n'est pas remise en cause.

-où l'option déterministe du dirigeant le plus en vue de ce nouveau gouvernement conduit à une discrimination systématique ne laissant émerger que les disciples performants de l'Ordre Marchand.

-où le racisme de société devient une règle discriminatoire ordinaire.

-où la peur instituée renforce la puissance des gardiens de l'Ordre.

-où la France perd son existence, devient une étoile supplémentaire sur le drapeau étatsunien tandis que disparaît une étoile sur le drapeau de l'Europe.


Le Jardin Planétaire, pays sans frontière et sans drapeau, sans nécessité de guerre, armé de la seule volonté des passagers de la Terre, se présente comme un projet général intéressant le jardin dans sa plus modeste comme dans sa plus vaste dimension, couvrant l'espace urbain comme l'espace rural, interpellant le politique dans sa fonction la plus modeste ou la plus étendue. Il sollicite l'ensemble des acteurs de la société sur le rôle de chacun pour :

-exploiter la diversité sans la détruire.

-donner à tous les êtres une chance d'avenir selon un processus non discriminatoire de l'évolution, non déterministe et non arbitrairement sélectif.

-engager une politique de non accumulation de biens surnuméraires et polluants.

-développer les énergies douces et autonomes.

-élaborer une mondialisation nouvelle non inféodée à l'Ordre Marchand.

-créer un réseau de projets locaux éclairés par une vision élargie et tolérante où les constituants naturels et culturels issus du brassage planétaire dictent les règles d'une économie locale.

-instruire une exploitation biologique du sol, favoriser les complexes écologiques industriels de recyclage de l'énergie.

-développer des pratiques visant à maintenir ou renforcer la qualité biologique des substrats : eau, air, sols.

-en toutes circonstances favoriser l'invention de la vie, l'expression de sa diversité.

-envisager le développement imprédictible du Jardin comme une possible source de renouvellement et chaque jour s'en étonner.

Considérant le Jardin Planétaire comme l'essentiel de mes préoccupations, considérant que les actions nécessaires à son émergence ne trouvent aucune chance d’expression dans le projet de société choisi par la France le 6 mai 2007, refusant de porter ma caution aux agissements du gouvernement en place, je décide d’orienter mes interventions, mes efforts et toute mon énergie à la mise à bien du projet Jardin Planétaire, là où en toutes circonstances il est possible de développer un projet utile à l'humanité et non dirigée contre elle .
En conséquence j'annule la totalité des engagements pris auprès des services publics et privés sur le territoire français à l'exception des instances officielles ou non officielles où, de façon avérée, s'établit la résistance .

Gilles Clément

La Vallée le 7 mai 2007

RESISTANCE: espace partagé par un ensemble volontaire où se rejoignent et s'organisent les tenants d'un projet politique et social. La résistance fonde les bases d'une histoire à venir où se joue l'équilibre des sociétés humaines et des milieux dans lesquels elle évolue et dont elle tire constamment parti. Pour les êtres rejetés dans l'ombre elle offre une plage de lumière, une perspective, un territoire mental d'espérance.

Le Rayol le 9 mai 2007

lien permanent

frtoen

nombre de pages visitées: 1 293 384 | nombre de requêtes 11